• Dominique Van Deth

Concours de startup: 3 questions pour en tirer le meilleur profit

Quand on démarre sa startup, on a besoin de se faire connaitre. Et les concours de startups semblent naturellement une bonne idée. Mais, attention, on peut vite se perdre dans cette jungle. Pour aider les créateurs à s'orienter, voici quelques conseils.

Concours proposés par une collectivité, un grand groupe, un média. Concours thématique, sectoriel ou encore favorisant la diversité. Les startups ont l'embarras du choix. Pourtant, l'étude David avec Goliath 2018 relève deux points intéressants sur la relation entre les startups et les grandes entreprises:


  • 49% des interactions relèvent de la relation commerciale (en hausse de 4 points)

  • 10% des interactions concernent des évènements ou des prix (en baisse de 5 points)

Est-ce que cette baisse serait la manifestation de l'inefficience des concours de startups ? En tous cas, cette baisse est en partie compensé par l'augmentation des relations dans le cadre d'incubateurs / accélérateurs et autres lab (19% en hausse de 3 points). 

La recherche du bon concours, tout comme le choix d'un accélérateur, doit être fait en optimisant l'investissement au regards des bénéfices attendus.


Quelles sont tes chances de gagner ? 

La plupart des concours existent depuis plusieurs années. Regarde bien qui a gagné lors des précédentes éditions et si les startups lauréates correspondent à tes caractéristiques principales.  Attention à bien regarder les critères de choix et le processus suivi par le jury. Je me rappelle de ce concours de livre de management où le livre "From Good to Great - de la performance à l'excellence" de Jim Collins était nettement au-dessus de ses concurrents de l'avis de l'ensemble du jury et il n'a finalement pas été choisi car ça n'était pas un livre Français !  Le jury est en général constitué de personnalités (souvent représentant des sponsors) et ils peuvent avoir des biais cognitifs: ça n'est peut-être pas politiquement correct de le dire, mais sache que des startups dirigées par des femmes ou agissant pour le bien commun peuvent attirer les suffrages. A toi de mettre en avant ces notions de diversité et de développement durable dans ton pitch. 

Qu'est-ce que le prix va apporter à ton business ?

En général, les prix sont clairement indiqués par les organisateurs. C'est d'ailleurs ce qui leur permet d'attirer les startups. Attention d'ailleurs à ne pas te transformer en spécialiste des concours en oubliant que ta priorité doit être de développer ton business en trouvant des clients. 


Au-delà du montant financier, tu dois donc être particulièrement sensible à tout ce qui peut t'aider dans la construction de ton activité, y compris sur des sujets administratifs, technologiques ou encore juridiques.  La visibilité média promise est souvent décevante sauf pour les concours de tout premier plan, car, tu le sais, on est inondé d'information de ce type.  Attention également à avoir la possibilité de refuser le prix. En effet, s'il s'agit d'un bénéfice dont tu n'as pas l'usage, tu risques d'entrer en friction avec l'organisateur ou le sponsor ce qui n'est vraiment pas le but. Parfois, c'est compliqué car il y a plusieurs prix dont certains très intéressants et d'autres sans intérêt dans ton contexte.   

Est-ce que tu seras accompagné ? 

On a l'habitude de reprendre la maxime attribuée à Pierre de Coubertin: "l'important, c'est de participer". Et pourtant, en tant que startuper, tu sais que participer sans gagner peut t'éloigner de tes objectifs business. D'ailleurs, on rencontre de plus en plus de startups qui ne participent plus du tout aux concours tandis que dans la communauté, on s'échange les noms des concours à éviter.

Le problème vient du fait que la sélection rend fragile (Antifragile: 3 conseils pour résister à l'adversité). La solution est finalement assez simple mais pas si courante: c'est de proposer aux startups un accompagnement avant même le prix. Quand je vois par exemple la qualité de certains pitch, je trouve dommage d'envoyer des dirigeants au casse-pipe alors qu'une prestation avec un cabinet comme TimeToPitch aurait complètement transformé l'expérience pour le plus grand bonheur du public.


C'est d'ailleurs pour proposer un accompagnement dans la durée que le Breizhacking lance son club mentor le 22 janvier à la Maison de la Bretagne.

  • Toujours indécis ? Tu peux me consulter pour un avis ou un accompagnement. Et si tu organises toi-même un concours, je peux t'aider à le rendre plus attractif:

  • LinkedIn

  • Twitter

  • Facebook

  • Pinterest

Pour recevoir mes prochains billets directement dans votre boite mail, c’est facile, vous cliquez ici.
2 vues0 commentaire